Théorie des nationalités des mugiwaras

Nous continuons à partager les théories les plus connues pour deviner le prochain mugiwara. Voici pour aujourd’hui : la théorie des nationalités. Eiichiro Oda aime nous présenter des personnages hauts en couleurs (squelette qui parle, cyborg auto-construit…). On voit donc qu’il s’y attache particulièrement pour ses personnages principaux à qui il attribue des caractéristiques uniques. Et puisque les fans en demandent toujours plus pour élargir leur connaissance du lore de One Piece, nous vaons connaissance des nationalités hypothétiques des mugiwaras s’ils étaient dans notre monde.

La théorie des nationalités a pour but de valider ou infirmer une possibilité pour un personnage de faire partie de l’équipage d eLuffy, et ce, à partir de certaines caractéristiques. Voyons-cela maintenant !

Tout savoir sur la théorie des nationalités

Son origine

Bien qu’écrit à l’origine en japonais, le manga laisse entendre que les personnages de la série parlent également l’anglais, l’espagnol, le français et une poignée d’autres langues. Cela se voit notamment par le fait que Tamago finisse ses phrases par des mots franiaçs, comme « Bonjour ».

Il ne semble donc pas exagéré que certains fans soient curieux de savoir de quelle nationalité les personnages auraient été si l’histoire s’était déroulée dans notre monde, et c’est exactement ce qu’un lecteur a demandé au créateur de la série dans le SBS du tome 56 – Chapitre 549, Page 144

D : Ravi de vous rencontrer, Oda-sensei. J’ai une question à vous poser. Si One Piece se déroulait dans le monde réel, de quels pays viendraient les neuf chapeaux de paille ? Signé : MICHAEL JACKSONS’ BROTHER

O : Eh bien. Je vais juste mettre ce qui correspond à l’image du personnage.

Luffy : Brésil
Zoro : Japon
Nami : Suède
Usopp : Afrique
Sanji : France
Chopper : Canada
Robin : Russie
Franky : USA
Brook : Autriche

Curieusement, Usopp n’a pas sa propre nationalité, puisque Oda chosiit de l’associer directement à un continent.

Au début du mois, ces résultats ont été vivement débattus par des internautes japonais sur le site de messagerie anonyme 2channel. Certains utilisateurs ont proposé que Luffy soit d’origine mixte japonaise et brésilienne, étant donné que le pays compte la plus grande population de Japonais à l’étranger, tandis qu’un très grand nombre d’affiches étaient déçues qu’Usopp soit africain plutôt qu’indien ou italien.

La théorie des nationalités illustrée

théorie des nationalités
Cover scan 790

Sur la page de couverture en couleur du chapitre 790, soit plus de deux cent chapitres après la question du SBS, la théorie apparait illustrée. On peut en effet voir les Chapeaux de paille sont habillés avec les vêtements nationaux stéréotypés de divers pays, la plupart étant différents des nationalités SBS affichées ci-dessus, avec :

  • Monkey D. Luffy : Japonais (tenue de samouraï)
  • Roronoa Zoro : Allemand (Lederhosen)
  • Nami : Américaine (tenue de cow-boy)
  • Usopp : Brésilien (costume de carnaval)
  • Sanji : Français (costume de mousquetaire)
  • Tony Tony Chopper : Canadien (probablement) (manteau d’hiver doublé de fourrure)
  • Nico Robin : Indien (Sari)
  • Franky : Chinois (costume de Kung Fu)
  • Brook : britannique (costume de rocker) Britannique (vêtements de rockeur)

On note donc que chaque mugiwara ne reprend pas sa précédente nationalité. Toutefois, cela montre que chaque mugiwara doit avoir un style vestimentaire qui soit différent des autres.

L’intérêt de cette théorie pour le futur mugiwara

L’intérêt de cette théorie des nationalités est surtout de pouvoir éliminer de potentiels candidats au recrutement des mugiwaras. Par exemple, Kinemon qui est un personnage régulièrement considéré comme un mugiwara potentiel, notamment du fait de la théorie des nombres, est éliminé des possibilités par la théorie des nationalités. En effet, comme la plupart des personnages de Wano, le samurai a de grandes chances d’être associé à la nationalité japonaise. Toutefois, cette nationalité est déjà prise par Zoro, et chaque Mugiwara semble être affilié à une nationalité qui lui est propre, sans double possible.

Cela permet donc d’éliminer la plupart des samurais de Wano kuni, mais également l’ensemble des personnages qui ont des caractéristiques associées à des nationalités déjà occupées par l’équipage au chapeau de paille. Cela retire par exemple de la liste des possibles ceux qui ont des manières ou caractéristiques françaises, comme Tamago etc.

A l’inverse, cela renforce la possibilité d’intégration dans l’équipage pour les personnages associés à une nationalité qui n’est pas encore présente chez les mugiwaras. On pourrait s’attendre par exemple à quelqu’un proche des caractéristiques ou au style espagnol, italien ou anglais.

Conclusion et limites de la théorie

Comme nous l’avons vu dans cet article, la cover illustrée ne reprend pas spécifiquement les nationalités attribuées. Il y a donc fort à parier que les nationalités de chaque mugiwara ne soient pas réellement fixes ou un vrai symbole voulu par Oda. Ce qui reste réellement de cette théorie est qu’une personne au style proche ou évoquant trop clairement un même pays que notre équipage préféré aurait peu de chances de le rejoindre.

Cela, évidemment se comprend facilement puisque Oda aime rendre ses personnages uniques et un personnage doublon dans l’équipage serait étonnant.

Et vous ? Que pensez-vous de cette théorie ? Pourrions-nous vraiment voir un personnage associer au style japonais, comme Zoro, rejoindre l’équipage ? C’est d’autant plus d’actualité en ce moment avec les combats ravageurs de Wano Kuni et les nombreuses recrues potentiels comme Yamato !

Laissez votre avis en commentaire ou consultez notre dernière théorie : Le retour du Davy Back Fight pour affronter Shanks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.